Rénovation Durable

LA RENOVATION: un défis économique

La Rénovation

Un immeuble doit être régulièrement entretenu pour garder toute sa valeur, pour l'augmenter ou même pour qu'il continue à fournir les services qu'on attend de lui. Chaque projet est différent, de même que les objectifs de son propriétaire auxquels nous adaptons le projet.

De très nombreuses erreurs sont commises dans la rénovation et elles coûtent très cher à leur propriétaire. Pour les éviter, il est important de suivre certaines règles.

Le Suivi des bâtiments

Pour réaliser efficacement les travaux sur les bâtiments il est capital de très bien les connaître, de suivre leur évolution et d'être au courant de l'évolution de la législation, des normes et des technologies. 

Edifiscience, qui bénéficie de larges compétences dans ces domaines, propose un tel service de suivi avec recommandations des interventions et vision à long terme des interventions à réaliser. Tout bâtiment de plus de 15 ans devrait être suivi de cette manière pour éviter les erreurs et les frais inutiles. 

L'enveloppe du bâtiment

L'amélioration thermique

Les constructions de plus de 5 ans notamment ont la plupart du temps des performances thermiques très limitées. Les constructions des années 60 et 70 notamment laissent apparaître aujourd'hui leurs défauts comme les moisissures à l'intérieur, les radiateurs brûlants et les fenêtres qui sont de vraies passoires, l'air très sec en hiver, etc. La seule solution pour ces bâtiments consiste à refaire les façades en les isolants. 

Il est possible de rénover selon différents standards comme par exemple "le programme bâtiment", Minergie, Minergie-P. Les labels Minergie ont l'avantage de prendre obligatoirement en compte d'autres aspects comme l'aération et la technique du bâtiment et sont certainement plus sûrs pour des objectifs à long terme.

Edifiscience vous permet de planifier et de réaliser ces travaux de rénovation de manière très efficiente, en bénéficiant des subventions et en optimisant les aspects fiscaux et financiers (lorsque les logements sont loués notamment). En rajoutant l'élément écologique et éventuellement social, on arrivera même à une "rénovation durable".

La rénovation des façades

La rénovation des façades peut aussi avoir une motivation esthétique. Dès lors et considérant l'évolution de la législation dans le domaine thermique et le coût de chaque intervention, il convient de prendre en compte aussi l'isolation lors d'une telle rénovation de façade. Rajouter 2 cm d'isolation sur la façade n'augmente guère plus de de 4 à 6.-/m2 le coût des travaux. Dès lors un bon concept est très utile.


Subventions

Pour autant que les rénovations de façades respectent certaines règles, des subventions sont possibles. Plusieurs modèles de subventions sont à disposition et il convient de trouver la plus intéressante pour votre projet. D'autre part ces subventions diffèrent d'un canton à l'autre. Edifiscience vous aide dans la démarche à obtenir la meilleure solution financières.  


La technique du bâtiment

Remplacer le chauffage

La technique du bâtiment est l'élément dont la durée de vie est la plus courte et qui, technologiquement et légalement, évolue le plus vite. Avec le remplacement du chauffage à mazout et à gaz par le chauffage par les énergies renouvelables, la transition énergétique est délicate et nécessite la prise en compte globale du bâtiment et son évolution pour les années à venir. Ainsi, en prenant des mesures suffisamment tôt au niveau des besoins énergétiques du bâtiment, on pourra réaliser des économies substantielles lorsqu'il y aura lieu de réaliser la rénovation technique. De même, attention aux erreurs typiques consistant à réaliser une rénovation intérieure avant de prendre la rénovation de l'enveloppe, et celle de la technique, en considération. 

L'abandon des énergies non renouvelables donne droit à des subventions, moyennant le respect de certaines règles. 

L'aération des locaux

Alors que par le passé les fenêtres étaient de vraie passoires, elles sont aujourd'hui très étanches et posent de nouveaux problèmes: l'aération. Ainsi soit l'occupant doit gérer de manière adéquate (pas si simple) l'aération par l'ouverture des fenêtres avec les dérives que l'on connaît (fenêtre ouverte toute la journée ou au contraire pas d'ouverture des fenêtres) qui générèrent soit des surconsommations de chauffage ou des problèmes d'humidité. La solution consiste à prévoir un système de ventilation plus ou moins sofistiqué. De telles systèmes sont en tous les cas meilleur-marché que le traitement des problèmes liés au manque d'aération dans les locaux. Les locaux enterrés, même isolés et chauffés, ont aussi généralement un taux de radon (gaz radioactif cancérigène) non négligeable. Ainsi il est tout particulièrement important de bien aérer ces locaux, même si l'aération seule ne suffira peut-être pas. 

Le sous-sol

L'aération des sous-sols non isolés et non chauffé est aussi un thème, surtout s'ils sont utilisés, par exemple comme atelier. En effet, les anciens systèmes de construction protègent très mal du radon. Leur aération doit donc être soignée et efficace. L'utilisation d'un tel sous-sol pour des activités devrait donner lieu à un aménagement en conséquence.


La rénovation intérieure


Quel propriétaire (ou même locataire) n'a jamais rêvé d'une cuisine neuve, d'une salle-de-bains rénovée ou d'une chambre refaite?


La rénovation intérieure est relativement simple à réaliser et Edifiscience dispose par exemple d'une équipe performante et réactive pour la rénovation intérieure, idéale pour les habitations individuelles comme pour les appartements loués où il faut réaliser les travaux très rapidement, de manière à réduire la durée de "non location".







La réhabilitation

Aujourd'hui il est fréquent de réhabiliter des locaux, c'est à dire de les transformer pour en changer l'usage. Cela peut conduire à des projets très intéressants, surtout appréciés des jeunes qui recherchent une autre façon de vivre. Les friches industrielles se prêtent particulièrement bien à ce type de projets.


L'agrandissement du bâtiment

Les habitations individuelles surtout, mais aussi de plus en plus d'immeubles locatifs gagneraient à s'agrandir. Ainsi les immeubles locatifs vont typiquement s'agrandir vers le haut, avec une superstructure plus légère, généralement en ossature bois, et les villas et autres habitations individuelles avec une véranda, une pièce supplémentaire ou une piscine.


La transformation

Elle consiste à modifier un volume sans en changer l'usage ou l'affectation. Par exemple on veut agrandir la cuisine au détriment du séjour, ou rajouter une chambre à la place d'un galetas, ou rajouter une salle-de-bains dans un volume. Ce type de travaux nécessite des considérations particulières, telles que l'isolation ou les précautions particulières à prendre lors des travaux.